Actualités 2018

Les recrutements dans les entreprises des services de l'automobile

nov

Cette publication présente les résultats d’une enquête menée en 2018 auprès de 3 210 établissements de la branche sur leurs pratiques de recrutement. En 2017, ils ont réalisé près de 42 000 recrutements qui répondent, pour l’essentiel, à des renouvellements de postes. Les embauches ayant pour motif une création de poste sont toutefois en progression et témoignent du dynamisme économique des entreprises de la branche. Cette situation favorable ne les exonère pas de certaines difficultés à recruter : ces difficultés se concentrent sur cinq métiers en particulier mais selon des modalités propres aux caractéristiques des emplois et/ou des secteurs auxquels ils se rattachent.

Régioscopes 2018

oct

Les régioscopes 2018 sont arrivés!

Pour chaque région, retrouvez les indicateurs habituels sur les entreprises, l'emploi, les caractéristiques de l'emploi, le parc, la formation continue et enfin la formation initiale et d'insertion professionnelle.

Accès aux régioscopes

Le commerce automobile de véhicules particuliers

juil

Le commerce automobile constitue un secteur stratégique au sein de la branche des services de l’automobile : deux emplois sur cinq en dépendent. La filière s’adapte en fonction de l’évolution de la typologie des acheteurs : plus d’entreprises, des particuliers moins nombreux, plus âgés et mieux renseignés. Les pratiques de fidélisation, des processus commerciaux très codifiés par les constructeurs, de nouveaux produits financiers (LOA) et le développement des contrats d’entretien contribuent à répondre à cette situation. La technologie croissante des véhicules vendus conduit certains réseaux à séparer la présentation des produits, les essais et la mise en main, des activités purement commerciales en créant des postes dédiés.

Récemment rénovées pour répondre à ces évolutions, les formations commerciales mises en place par la branche sont en plein développement. En 2017-2018, l’ANFA a financé près de 2 300 certifications préparées en contrats de professionnalisation pour faire face à un besoin de renouvellement et de création de poste dans le domaine du commerce automobile.

Le commerce et la réparation des pneumatiques

avr

Le portrait sectoriel du commerce et de la réparation des pneumatiques présente les données actualisées de l’emploi, des acteurs, l’état du marché et l’évolution des activités et des compétences.

Les activités liées à la distribution et à la réparation des pneumatiques peuvent être exercées par l’ensemble des acteurs de l’après-vente. Elles restent toutefois la spécialités des pneumaticiens qui comptent 2 210 établissements et emploient près de 12 600 salariés. Leur activité se partage entre les véhicules légers et les véhicules industriels. Toutefois, ces deux segments renvoient à des marchés, des activités et des compétences différentes. En raison de la spécificité des activités dédiées à l’entretien des pneus des véhicules industriels, les négociants spécialistes sont leaders sur ce marché. En revanche, le pneumatique étant le premier motif d’entrée atelier sur le marché de l’après-vente VL, les négociants spécialistes tendent à diversifier leurs prestations en réaction à la concurrence des centres-auto et de la distribution Internet. 

Le commerce de détail de carburants

fév

Le portrait sectoriel du commerce de détail de carburants vous présente les données actualisées ainsi que l’analyse des différents acteurs du secteur, du marché et des activités mais aussi de l’emploi et de la filière de formation.

Le secteur du commerce de détail de carburants a fortement été impacté ces 30 dernières années par trois facteurs : la réglementation, les mises aux normes de sécurité environnementale et l’arrivée de la grande distribution sur le marché. Les stations-service traditionnelles, dont le nombre n’a cessé de diminuer, réorientent leur politique marketing et diversifient en conséquence les services proposés.

Les activités se tournent vers la vente de biens et de services, en boutique, au premier rang desquelles se trouve l’offre alimentaire de restauration (sur place ou à emporter) tandis que les activités directement liées aux carburants s’automatisent.

En 2016, le commerce de détail de carburants comptait 17 450 salariés. Les conditions de travail, notamment en termes d’amplitude horaire (nuit, week-end) et de types de contrat (temps partiels, CDD, intérim) entraînent une difficulté de fidélisation des salariés.

Face à l’évolution du secteur, la branche a rénové les Certificats de Qualification Professionnelle (CQP) donnant accès à ces métiers.